Menu Fermer

NAJOUA DARWICHE

le goût des mots

Vendredi 2 juin – 9h30 – Centre culturel La Passerelle, 57 boulevard de Lamballe, 45000, Fleury-les-Aubrais

  • Cette représentation est à destination des scolaires mais quelques places sont réservées au tout public au tarif unique de 3€50. Durée 50min, à partir de 6 ans.

Depuis toujours il rêve de faire comme tous les enfants : courir, grimper aux arbres et surtout…manger ! Mais quel plaisir peut-on prendre à manger s’il nous manque le goût ? Comment décrire le goût d’une fraise ou d’un morceau de pain ? Notre drôle de héros va se lancer à la découverte des saveurs en trouvant sa propre façon de goûter la vie ! «Le goût des mots» raconte la rencontre entre deux êtres très différents, à travers une histoire originale écrite par l’artiste et 4 contes populaires issus du monde entier (Afrique de l’Ouest, Amérique du Nord, Europe et Moyen-Orient). Une histoire où le désir nous fait franchir des montagnes et où la réalité nous pousse à transcender nos différences.

biographie

Artiste professionnelle, conteuse et autrice franco-libanaise, issue d’une longue lignée de conteurs, Najoua Darwiche puise son inspiration dans les contes traditionnels, les textes contemporains et développe sa propre écriture. Elle se passionne avec la même force pour les formes légères, comme les récitals de conte, et les formes plus scénographiées, destinées au plateau. Depuis qu’elle a créée son premier spectacle « Pas chassés sur la courbe du monde » en 2014, elle se produit dans les festivals et théâtres de la scène francophone et internationale, notamment : L’Olympia à Paris (en première partie d’Aldebert-Enfantillages 2), le festival La Cour des Contes en Suisse, le festival Interculturel de Conte de Montréal, le Printemps de Bourges, le festival des Arts du Récit à Grenoble, le théâtre des Carmes à Avignon, le festival Mantsina à Brazzaville au Congo, le festival du conte et du monodrame de Beyrouth au Liban, la Scène Nationale de Mâcon, le théâtre du Chevalet à Noyon, le théâtre 13 à Paris, le festival Arabesque à Montpellier… Nourrie par les contes depuis l’enfance et passionnée par le théâtre, elle suit en 2014 les cours d’initiation de l’école Internationale Jacques Lecoq et intègre le Labo de la Maison du conte de Chevilly-la-rue en 2015. En 2016, la compagnie du Cercle / Abbi Patrix lui propose un accompagnement artistique et structurel d’un an, « Une aventure singulière » soutenue par la DGCA, ce qui lui ouvrira les portes de la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon pour une résidence d’écriture. Depuis 2015, le Nombril du Monde, sous la direction de Yannick Jaulin, lui apporte son soutien grâce à plusieurs dispositifs d’accompagnements professionnels : « Les Instants d’Eden », accompagnement à l’écriture, et« Plateaux Neufs, conteurs à bord », résidence de création au plateau en partenariat avec le théâtre de Bressuire-Scènes de Territoire, le théâtre de Gascogne à Mont-de-Marsan et la Scène Nationale d’Aubusson. En juillet 2017, l’Organisation Internationale de la francophonie la sélectionne pour représenter la France aux 8ème Jeux de la Francophonie organisés à Abidjan lors du concours « Conte et conteurs » et elle remporte la médaille de bronze. Toutes ces nouvelles expériences vont l’aider à définir sa quête artistique et à créer son premier spectacle au plateau «Celle qui ne savait plus rêver», autofiction sur la construction intime et le questionnement de l’identité, avec pour socle de travail : la recherche du mélange entre conte traditionnel et écriture contemporaine.

.

.